Rencontre avec les Mormons

 Je pars aujourd’hui à la rencontre des Mormons.

On les croise souvent, arpentant les grandes villes de France. Pour les reconnaître, c’est facile, ils sont toujours tirés à quatre épingles. Les garçons portent généralement une chemise blanche et un pantalon sombre tandis que les filles sont vêtues d’un chemisier et d’une jupe n’allant jamais plus haut que les genoux. Se déplaçant toujours par deux, les Mormons ne se séparent jamais de leur livre sacré : le livre des Mormons.

pont-13

J’ai envie d’en savoir plus à leur sujet, de comprendre et de mieux connaitre cette religion, et surtout de découvrir la vie de ces jeunes qui arpentent nos rues tout au long de l’année.

Après avoir une discussion avec plusieurs de leurs membres, l’opportunité d’une rencontre fait jour.

pont-11

Eglise des Saints des Derniers Jours, Toulouse

Arrivée devant l’église, portant le même nom que leur religion, quatre membres de l’église de Jésus-Christ des Saints des Derniers jours m’accueillent.

pont-9

Mattinson, 19 ans, originaire de l’Utah aux Etats Unis.

pont-6

Paulo, 22 ans , originaire de Lisbonne au Portugal.

pont-8

Blake, 19 ans originaire du Massachussetts aux Etats-Unis.

pont-10

Yeugn, 22 ans, originaire de Hong Kong en Chine.

Depuis quand êtes vous Mormons ?
Paulo : « Je suis mormone depuis que j’ai 8 ans. Mes parents sont aussi  mormons mais ils m’ont laissé la liberté de choisir. »
Blake : « J’ai choisi de l’être. Ma mère est mormone, mais mon père lui ne l’est pas. »

Etre Mormon pour vous, ça veut dire quoi ?
Paulo : « Avoir une connaissance de la vie, avoir une façon d’agir et de penser différemment. Etre mormon m’apporte de l’espoir et de la joie dans ma vie, ça me rassure sur ce qu’il va m’arriver après ma mort. ça me permet de surmonter des épreuves. »

Pourquoi avez-vous choisi d’être missionnaire ?
Paulo : » j’ai ressenti que je devais le faire, que c’était mon devoir envers Dieu. Grâce a lui, grâce a cette église, j’ai reçu beaucoup de choses que je veux maintenant partager avec les autres. »
Yeugn : « Pour moi c’est avant tout un service que je veux rendre aux membres de l’église. »

Est-ce difficile d’être missionnaire en France ?
Yeugn : « C’’est facile de parler avec les français , mais dès que l’on aborde la question de Dieu, beaucoup se referment et me disent qu’ils sont athées. »

Pourquoi la France ?
« On ne choisit pas la destination, mais chacun rêvait de venir en France. »

En général, quelle image les français ont-ils de vous ?
Paulo :  » Il y a beaucoup de clichés et de préjugés qui ne sont pas clairs au sujet de notre église. Beaucoup d’informations ne proviennent pas des bonnes sources. Quand on dit que nous somme les missionnaires de l’église des Saints des Derniers Jours, les passants ne connaissent pas, mais quand on leur montre notre livre ils nous disent: ah oui vous êtes les mormons. »
Yeugn : « Beaucoup pensent que nous n’utilisons pas de portable ou de lumière. Peut être nous confondent t’ils avec les amish ou avec des mormons très traditionalistes, que notre église ne reconnaît pas. »

 Avez-vous des amis non mormons ? 
Paulo : « Dans ma classe, j’ai toujours été la seule mormone. J’ai beaucoup d’amis non mormons qui m’encouragent. On se soutient mutuellement, même sil ne comprennent pas toujours tout ce que je fais. J’ai également une amie qui s’est éloignée de l’église, j’ai vu petit à petit sa vie changer. Elle s’est éloignée petit à petit aussi, mais elle reste mon amie. »
Blake : « Oui, beaucoup de membres de ma famille ont choisi de ne plus pratiquer, ça ma rendu triste mais j’ai compris. »
Yeugn : « J’ai beaucoup d’amis paresseux qui pratiquent moins. A Hong Kong, l’église est très exigeante avec ses membres. »

Qu’allez vous faire après votre mission?
Paulo : « Je vais finir mes études en design d’interieur. »
Blake : « Finir mes études et partir en mission humanitaire. »
Yeugn : « Je veux être père, peut importe le métier, je veux juste gagner de l’argent pour m’occuper de ma famille et passer du temps avec eux. »

Quelle est votre journée type ?
Paulo : « Tout est écrit dans la bible blanche. On se lève et on se couche toujours à la même heure. Le matin nous faisons 30 minutes d’exercices, de gym libre, ensuite on se prépare pendant une heure. Puis une heure d’étude personnelle et de lecture. Puis une heure d’étude en groupe. Puis une heure d’étude de langue. Les nouveaux ont une heure d’études supplémentaires. Nous déjeunons et nous partons pour rencontrer les passants dans la rue jusqu’au soir. A neuf heures, on rentre pour organiser la journée du lendemain. Nous mangeons et puis on va se coucher. »

Y-a-t’il des choses qui vous sont interdites?

Mattinson : Oui, nous n’avons pas le droit de consommer de l’alcool, du tabac, du café, du thé ni aucun autre excitant, comme le coca-cola par exemple.

Etes vous financé ou financez vous vous même cette « mission » ?
Paulo : « oui, on se finance nous même pour une durée de deux années. On a économisé avant de partir par nous même ou grâce à l’aide de nos parents. »

Est-ce que vous allez au cinéma ? Quel est votre film préféré ?
Paulo : « Dans notre mission NON . Ça nous empêche d’être concentré dans notre mission. Mon film préféré est « La vie est belle ». »
Mattinson : « Diamants sur canapé ».
Blake : « Kuzco ».
Yeugn : « 300 ».

Quel est votre livre préféré ?
Paulo :  « Le Parfum » de Patrick Süskind.
Mattinson : « Tous les livres » de Jane Austen.
Blake : « Into the wild » de Jon Krakauer.
Yeugn : « Les Trois Royaumes » de Luo Guanzhong. 

Qu’écoutez vous comme musique ?
Paulo : « Coldplay ».
Mattinson : « Du Reggae ».
Blake : « De la Musique indienne ».
Yeugn: « De la pop américaine ».

Que pouvez vous nous dire au sujet des relations sexuelles avant le mariage ? 

Blake : « On peut avoir des copains/copines, il ne faut pas forcément qu’il/elle soit mormon. Souvent les gens souffrent de cette idée d’absence de vie sexuelle. J’ai une petite amie qui est mormone. Donc n’est pas difficile de ne pas avoir de relations sexuelles. »

Avez-vous un couvre feu et un territoire délimité ?
Yeugn : « Il faut qu’on rentre avant 9h30. On a pas envie de sortir car on est fatigués et on a beaucoup de chose à faire le lendemain. L’église ne nous interdit pas d’aller en boite de nuit mais il ne faut pas boire. Moi j’aime sortir mais je ne vais pas en boite, je ne trouve pas ça sécurisé. Les boites de nuit sont trop dangereuses je trouve. Pour les événements exceptionnels : feux d’artifices, noël, etc… là nous avons l’autorisation de sortir. »

Avez-vous un « portrait type » pour parler avec les gens que vous pensez convertir ?
Yeugn : « Les gens qui viennent de pays pauvres sont parfois plus ouverts. Mais on va vers tout le monde, on a parfois de bonnes surprises. Avec Blake, nous sommes spécialisés sur la population chinoise de France, c’est notre cœur de cible. Vu que je suis asiatique, ma cible prioritaire sera les asiatiques. Mais c’est pareil pour les autres missionnaires, les asiatiques sont une des cibles prioritaires. C’est pour ça que nous étudions aussi le chinois dans nos études de langues. »

Quelles différences existe-il avec les autres religions dans vos pays d’origine? 
Paulo : « Par rapport au Portugal, les français sont moins religieux. En France, il y a plus de diversités, plus de religions. Le Portugal est plus catholique. »
Mattinson : « En Utah, il  y a des juifs, des catholiques, des athées… Mais principalement des Mormons, plus de la moitié de la population.
Blake : « Il y a beaucoup plus de catholiques qu’en France. Pratiquants ou non pratiquants. »
Yeugn : « La France est plus religieuse que la Chine. Il y a plus de mormons en France. »

Qu’est ce que vous pensez des jeunes qui n’ont pas la foi en France ?
Paulo : « J’ai beaucoup d’amis qui ne sont pas croyants. Chaque personne fonctionne par étape. Ils vont peut être le devenir après ou pas. Tout le monde trouve le bonheur de  différentes manières. C’est quelque chose que tu choisis. Ne pas avoir la foi ne signifie pas forcément être malheureux. Il faut juste savoir en quoi on veut avoir la foi. »

Pouvez vous épouser un non mormon? 
Mattinson : « L’église ne nous en empêche pas, mais je trouve que cela complique les choses. Pour moi c’est difficile d’éduquer des enfants sans avoir la même foi. De plus, les mormons se marient au temple. Ce n’est cependant pas possible si les deux ne sont pas mormons, car il est interdit au non mormons d’entrer dans le temple. »

Est ce plus dur d’être mormons dans notre société actuelle? 
Blake : « J’ai fait le choix de devenir mormon, et même si le monde évolue différemment des principes de ma religion, je reste sur ce choix. »

Qu’est ce qui vous choque dans le monde actuel ? 
Blake : « Les médias. Ils transmettent trop de négatif tout en ne prenant pas assez le temps d’approfondir les sujets dont ils parlent. »
Yeugn : « Les jeunes qui fument de plus en plus tôt. La violence. La sexualité. La façon de s’habiller. »

Que pensez vous du mariage pour tous?
Paulo : « On ne croit qu’au mariage hétérosexuel, mais on respecte les homosexuels. Nous pensons que dans la vie tout le monde doit avoir le choix. »

Les mormons sont souvent associés à la pratique de la polygamie. Qu’en pensez vous?

Blake : « C’est un sujet qui nourrit uniquement les médias, rien de plus. Cela vient d’une ancienne pratique que nous ne cautionnons plus du tout. »

Est ce vrai que vous baptisez les morts? 
Paulo : « C’est une pratique que nous gardons secrète, car cela peut être mal interprété. Nous croyons à la vie après la mort, c’est pour cela que nous offrons ce baptême post mortem à ceux qui n’ont pas pu en profiter de leur vivant. »

Avez vous vu la comédie musicale « Book of Mormons »?

Mattinson : « Non, mais pourquoi pas un jour! »

pont-15

 Propos recueillis par le Chat.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Rencontre avec les Mormons »

  1. Très bon article. Je ferais seulement de légers commentaires. Il n’y a pas d’interdits dans notre religion. On nous demande d’obéir aux commandements de Dieu. Je n’ai jamais entendu d’enseignements concernant ne pas boire de Coca-Cola, même si je suis d’accord avec l’idée de la notion de non consommation d’excitants, comme les drogues, sauf dans un but médical, si nécessaire. Paulo n’est pas missionnaire de l’Eglise des saints des derniers jours, mais bien de l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours, Jésus-Christ étant le personnage le plus important dans notre vie. Baptisez les morts n’est pas considérée comme une pratique secrète; dans ce cas le mot approprié était, je pense, une pratique sacrée. Tous les enseignements de l’Eglise, et sa doctrine sont disponibles et transparents sur les sites officiels de l’Eglise, comme https://www.lds.org Merci pour votre excellent article.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s